Langue
Français

Monter votre canne à mouche

Guide de montage pour KIT cannes à mouche  Pacific Bay

Cannes de 9’ #5 en 3 éléments : Kit Angler, kit Custom, Kit Elite.

Il est facile de monter sa propre canne à mouche,  aucune aptitude particulière n’est requise juste un peu de patience et quelques efforts. Avant de vous lancer dans le montage de votre canne, nous vous conseillons de lire l’intégralité de ce guide et de préparer les quelques outils nécessaires aux futures étapes.

OUTILS

Une queue de rat (lime ronde) moyenne de 7 à 10mm de diamètre, du papier de verre moyen, lame de rasoir ou lame de cutter, ruban de masquage fin, de quoi mesurer (ruban ou règle), 2 petits récipients non poreux (qui seront perdus) et de quoi mélanger (allumette, bâtonnet) un stylo ou crayon, alcool dénaturé pour nettoyer.

Tout autre outil en votre possession pouvant vous aider dans la fabrication peut être utilisé, surtout s’il s’agit d’outillage spécialisé pour le montage de cannes, banc à ligature, séchoir, chercheur d’épine, tendeur de soie…

On peut décomposer le montage en 6 étapes :

1 Repérage du nerf de la canne (ou épine)

2 Installation de la poignée et du porte moulinet

3 Placement des anneaux

4 Ligature des anneaux

5 La finition

Etape 1 : Repérage du nerf de la canne

                Vous répéterez cette opération sur chaque élément de la canne pris individuellement. Placez un tour de ruban de masquage sur la pointe et le talon du premier élément (le plus fin: le scion), faites de même uniquement sur le talon des autres éléments. Prenez votre premier élément en main et posez le talon sur une table, placez votre main gauche au 1er tiers et exercez une poussée vers le bas en appuyant sur l’élément, dans le même temps votre main droite est placée aux ¾ sous l’élément et le soutien tout en le laissant libre de tourner sur lui-même. Vous constaterez que le blank a tendance à toujours reprendre la même position, comme s’il existait un point dur…

Lorsque que vous avez identifié cette position, marquez-la sur le ruban de masquage à l’intérieur de la courbure vous venez de repérer le nerf ou l’épine de la canne. Nous choisissons de monter les anneaux  à l’opposé du nerf donc à l’extérieur de la courbure favorisant ainsi la stabilité de la canne à mouche lors des lancers, vous pouvez les monter sur l’épine pour des cannes puissantes avec lesquelles vous lutterez contre des poissons puissants. Repérez chaque élément de la même façon, sachant qu’il est plus difficile de mettre en évidence le nerf à mesure que vous prenez les éléments inférieurs. Mais cela est de toute façon moins important sur les éléments bas de la canne.



Etape 2 : Installer la poignée et le porte moulinet

                Introduisez le porte moulinet par le talon du dernier élément du blank, en laissant quelques millimètres entre le fond du porte moulinet et le talon repérez et notez son emplacement. Tenez compte de son insertion dans la poignée dans le cas des kits « Custom » et « Elite ». Poncez très légèrement le blank au futur emplacement de la poignée que vous aurez déterminé en la superposant au blank. Ce ponçage doit être très superficiel et ne pas dépasser car il s’agit juste d’éliminer le vernis pour faciliter le futur encollage des matériaux. Enfilez la poignée par la pointe de l’élément et essayez de la faire descendre vers son emplacement définitif.  Vous constaterez que le perçage de la poignée n’est pas suffisant et qu’il est cylindrique alors que le blank est lui conique. A l’aide de la queue de rat vous allez agrandir le perçage de la poignée, nous vous conseillons de le faire de façon progressive en essayant la poignée sur le blank jusqu’à que celle-ci descende à son emplacement final en forçant légèrement (faites tourner la poignée pour progresser sur le blank). Une fois le perçage de la poignée obtenu, vous verrez que le bas de la poignée (pour les kits Custom et Elite) est évidé pour recevoir le haut du porte moulinet, il faut à l’aide du papier de verre ajuster le liège pour que l’emboitement du porte moulinet puisse se faire sans forcer. Attention pour cette opération maintenez la poignée à plat sur une table et surtout ne forcez pas pour ne pas altérer le liège. Soufflez plusieurs fois dans la poignée supprimer les restes de sciure. Préparez le talon du blank pour recevoir le porte moulinet. Pour rattraper la différence de diamètre entre le blank et l’intérieur du porte moulinet, réalisez des enroulements de ruban de masquage bien réguliers et espacés, ce qui correspondra à 2 ou 3 enroulements en fonction de la largeur du ruban de masquage que vous utilisez, le porte moulinet doit s’emboiter avec une légère résistance. Préparez la colle d’assemblage (CUSTOM ROD BUILDING GLUE) ouvrez les 2 parties et mélangez en l’intégralité sur un support non poreux (support perdu) tous vos éléments à encoller doivent être prêts car vous ne disposerez que de quelques minutes pour tout assembler. Enduisez le blank de colle au futur emplacement de la poignée et placez la poignée en la faisant descendre par rotations Attention cette action est définitive ! Profitez des opérations d’encollage de la poignée pour combler avec la colle des cavités et irrégularités à l’intérieur de la poignée liège, l’important étant d’assurer un contact optimal entre la poignée et le blank pour éviter les « grincements » désagréables qui sinon se produirons lors des lancers. Enduisez ensuite l’emplacement du PM et placez le en tenant compte de la future position des anneaux, le PM doit être parfaitement dans l’axe ! N’oubliez pas d’encoller légèrement l’extrémité du PM qui sera en contact ou même emboité avec la poignée liège (Custom et Elite). Placez une faible quantité de colle à l’extrémité de la poignée liège pour y fixer la bague enjoliveur (bague caoutchouc noir). Contrôlez l’ensemble de votre travail car vous ne disposez que de quelques minutes pour rectifier une éventuelle erreur et surtout nettoyer les excès de colle.

 

Etape 3 : Placement des anneaux

                Placez l’anneau de tête avec soin dans l’axe du marquage réalisé dans l’étape 1 et collez le définitivement. Placez temporairement à l’aide du ruban de masquage, les anneaux de canne en respectant l’axe défini et l’espacement prévu dans le tableau de placement. Le tableau fonctionne de l’anneau de tête vers le bas de la canne, l’anneau de tête n’est pas renseigné.  
Voir tableaux de placement des anneaux :
Cannes courtes moins de 8'6''
Cannes moynnes de 8'6'' à 9'
Cannes longues + 9'6''

Données en centimètres, *Distance Depuis l’Anneau de Tête, ** Distance Entre Chaque Anneau, Type = taille de l’anneau (ils sont emballés dans l’ordre de pose) C’est le centre de l’anneau serpentiforme ou la boucle du mono patte qui doit être sur la mesure. Rappelez-vous que nous plaçons les anneaux à l’opposé de l’épine donc à L'EXTERIEUR de la courbure du blank, ce choix peut être différent pour d’autre type de cannes.

A l'EXTERIEUR DE LA COURBURE donc à l'opposé de l'épine pour les cannes de faibles et puissance moyennes (jusqu'à la soie 6)

Sur l'épine donc dans la courbure pour les cannes puissantes ( à partir de la soie 7)

 

Etape 4 : Ligaturer les anneaux

                A défaut d’avoir un banc à ligaturer, vous pouvez préparer un outil de fortune avec une boîte à chaussure vide, placez la boîte  devant vous dans le sens de la largeur et réalisez deux encoches en « V » aux extrémités en veillant à ce qu’elles aient la même hauteur. L’élément de canne à ligaturer reposera dans ces encoches à la façon d’une broche à rôtir. Les anneaux sont fixés par le ruban de masquage, sur une patte complète pour les serpentiformes et anneaux de départ (D10, D12) et par une bandelette de ruban pour les mono pattes qui laissera libre la moitié basse du pied, vérifiez et si nécessaire limez les pieds d’anneaux qui présenteraient des aspérités ou irrégularités(rare) pouvant endommager le blank. La soie à ligaturer sera placée derrière le blank (1), dans une tasse ou un bol recouvert d’un livre pour assurer une tension permanente sur le fil Placez la soie à quelques millimètres du pied de l’anneau et repassez sur la première spirale afin de bloquer la soie (2), d’une main faites tourner la canne et de l’autre guidez la soie. Prenez soin d’avoir les mains propres et de ne pas trop frotter la soie avec les doigts pour limiter l’impact des graisses sur le futur rendu de la ligature. Recouvrez par des enroulements réguliers, jointifs et sans superposition le brin de départ et coupez l’excédent après 4/5 spires (3), poursuivez votre ligature en remontant sur le pied de l’anneau. A mi-ligature placez une boucle de fil sous la soie (4) et poursuivez jusqu’à la fin, coupez la soie en conservant la tension et faites passer le bout restant dans la boucle en attente (5) tirez doucement sur la boucle pour bloquer le bout sous les enroulements de la ligature, coupez l’excédent. Attention à ne pas avoir de reste de soie dépassant des enroulements, cela provoquerai une protubérance inesthétique lors du vernissage, vous pouvez bruler ce reste de soie. Réalisez les ligatures sur tous les anneaux, ainsi que pour fixer l’accroche mouche que vous aurez placé à votre convenance au dessus de la bague enjoliveur de haut de poignée liège. Réalisez une ligature juste en dessous de l’anneau de tête, sur le talon de chaque élément du blank afin d’en assurer une plus grande solidité dans le temps et à une douzaine de centimètres au dessus de la poignée qui délimitera une zone entièrement vernie où vous pourrez inscrire les informations de votre choix. Une fois tous vos anneaux maintenus par les ligatures, vous devez examiner avec un soin tout particulier l’alignement des anneaux, au besoin vous pouvez les déplacer dans leurs ligatures pour obtenir un alignement parfait. Cette phase est essentielle pour un bon montage. Si vous ratez une ligature, gardez votre calme et recommencez la, vous apprendrez rapidement et vos gestes gagneront vite en assurance. Utilisez le dessus de l’ongle de votre index pour aligner et obtenir des spires de ligatures bien jointives vous obtiendrez alors de belles ligatures.


Etape 5 : La finition

                Vous pouvez très légèrement poncer le blank au futur emplacement de vos textes (zone au dessus de la poignée délimitée par une ligature placée à  12 à15 cm de la bague de finition). Pour écrire votre nom, une date ou des informations sur votre canne, vous pouvez utiliser une mine Sergent Major avec de l’encre de Chine blanche ou des stylos à encres blanche, or ou argent, nous vous conseillons vivement de faire des essais sur un autre support et de bien immobiliser votre canne avant marquage. Votre canne est quasiment finie, tous les éléments assemblés et alignés, vous êtes satisfaits de vos ligatures, vous pouvez passer à la dernière étape : le vernissage.  Ouvrez une première dose de finisseur « custom rod building Finish », mélangez  l’intégralité de la dose sur un support non poreux, lentement durant au moins 2 minutes, si des bulles se sont formées soufflez sur le mélange pour les estomper. Appliquez une couche sur toutes les ligatures de la canne et laissez sécher en tournant la canne de ¼ de tour toutes les 5 minutes, pendant au moins 2 heures, laissez finir le séchage 12 à 24h. Appliquez une deuxième couche plus fine pour un fini parfait, répétez les opérations de séchage (24h).

                Veuillez à avoir les mains propres pour réaliser les opérations de finition, dans un lieu aéré correctement éclairé et sans poussières. Les brosses à vernir et les bavures peuvent être nettoyées avec de l’alcool dénaturé.

 

                Vous aurez un plaisir incomparable à partir pêcher avec une canne unique, montée de vos propres mains. Vous venez de franchir l’étape importante de la première canne !


 

Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel creation site web